Les pôles de recherche du CRIFPE

Un pôle de recherche représente avant tout un moyen de collaboration au sein du CRIFPE. À ce titre, il permet d’intensifier et promouvoir les interactions entre les membres issus de différentes universités qui mènent des recherche sur des thèmes communs ou convergents. Les responsables du pôle ont pour mission de stimuler l'environnement intellectuel et scientifique du pôle, ainsi que de renforcer les liens en matière de réseautage, de collaboration et de production scientifique entre ses membres.

Pôle de recherche en gestion de l’éducation

La gestion de l'éducation est un domaine de recherche fort important en éducation, car les établissements d'enseignement sont constamment confrontés à de nouveaux défis et nouvelles innovations, notamment la nécessité de répondre aux besoins des élèves, des étudiants et des enseignants de manière efficace, de gérer les ressources limitées et d'adapter les programmes d'études pour répondre aux exigences changeantes du milieu de l’éducation. De plus, lorsque l’on considère l’effet des directions d’établissement d’enseignement par rapport à celui du personnel enseignant (en utilisant des méthodes comparables), les résultats de diverses recherches montrent qu’ils sont aussi importants (Grissom, Egalite et Lindsay, 2021).

Le Pôle de recherche international en gestion de l’éducation rassemble des chercheurs et des experts internationaux œuvrant dans des domaines similaires, afin de travailler ensemble dans le but d’essayer de résoudre des problèmes complexes en éducation. Il contribue à la formation de futurs leaders en éducation. Les chercheurs travaillent avec les étudiants qui, majoritairement sont des enseignants, afin de les aider à développer leurs compétences en matière de recherche dans le domaine de la gestion de l’éducation. En leur fournissant des connaissances pratiques et théoriques, les enseignants deviendront des dirigeants efficaces pour diriger les établissements d'enseignement et contribuer à leur développement.

Enfin, le Pôle de recherche international aide à développer des outils et des pratiques innovantes, afin de faciliter la fonction des directions d’établissement d’enseignement et des gestionnaires scolaires.

En somme, le Pôle international consacré à la gestion de l'éducation est une « plus-value » pour le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), car la transformation de l’éducation repose en grande partie sur les compétences et les stratégies de gestion des directions d’établissement d’enseignement et des gestionnaires scolaires qui ont à cœur la réussite des élèves et des étudiants. De par leur leadership, ils ont le pouvoir de transformer la société de demain!

Responsables du pôle

Photo de France Gravelle

France Gravelle

Université du Québec à Montréal
Photo de Lyne Martel

Lyne Martel

Université de Montréal

Membres chercheurs

Pôle de recherche sur les pratiques d’accompagnement en formation initiale et continue (PAFIC)

Ce pôle concerne les pratiques d'accompagnement (PA), définies en tant qu’ensemble de gestes professionnels mis en place dans un cadre bienveillant et non complaisant par la personne accompagnatrice dont le rôle consiste à cheminer aux côtés de personnes accompagnées pour les aider à développer leurs compétences professionnelles, consolider leur identité enseignante et les soutenir face aux défis qu’ils rencontrent. Les PA constituent un important facteur de protection en contexte de formation initiale, ainsi que de persévérance en contexte d’insertion professionnelle et de formations qualifiantes visant à pallier la pénurie actuelle. En outre, l’acquisition de compétences professionnelles correspond à un processus graduel de maîtrise, s’échelonnant à l’échelle de la carrière. Transversal aux trois axes du CRIFPE, ce pôle se décline en deux volets, à savoir la formation initiale et la formation continue, ainsi qu’en trois thématiques de recherche. La première thématique concerne l’analyse des PA mises en œuvre dans le contexte de la formation initiale et continue par l’ensemble des personnes intervenantes (PEA, PSU, mentores, personnes conseillères pédagogiques, directions d’établissement, pairs, etc.) à l’endroit de personne accompagnées, légalement qualifiées ou non. La deuxième thématique relève des effets des PA au regard du développement de ces dernières, notamment sous l’angle de l’exercice de la pratique enseignante, des compétences professionnelles, des croyances d’efficacité, du bienêtre, etc. Sous-tendant ces deux thématiques, la troisième est celle de l’ingénierie des dispositifs de formation des personnes accompagnatrices, dont la qualité des PA repose sur des activités de développement professionnel. Cette thématique vise à combler des lacunes au regard des connaissances actuelles concernant l’efficacité des dispositifs de formation aux PA (cibles et objets de formation, contenus, modalités de réalisation) dans une perspective d’actualisation et d’adaptation au regard des différents contextes.

Responsables du pôle

Photo de Matthieu Petit

Matthieu Petit

Université de Sherbrooke
Photo de Isabelle Vivegnis

Isabelle Vivegnis

Université de Montréal
Photo de François Vandercleyen

François Vandercleyen

Université de Sherbrooke

Membres chercheurs

Pôle de recherche sur l’éducation inclusive et ses enjeux en milieu scolaire

Ce pôle se concentre sur la compréhension des enjeux liés à l'éducation inclusive. D’une part, il intègre les perspectives de tous les acteurs, y compris celles des parents et des élèves, favorisant ainsi une approche globale de la compréhension de l'inclusion en milieu scolaire. D’autre part, il met l'accent sur une approche méthodologique critique visant à sensibiliser le personnel scolaire à l'éducation inclusive, en les encourageant à réfléchir sur leurs pratiques et à prendre en compte les enjeux systémiques. Les activités de ce pôle englobent l'étude de l'inclusion en tant que processus de prise de conscience, remettant en question les pratiques et les perceptions dans des contextes éducatifs très diversifiés à travers le monde. Plus précisément, le pôle se penche sur les domaines suivants :

• Le rôle des acteurs scolaires, y compris les enseignantes et enseignants, les directions d'établissement, les professionnels de l'éducation, etc., dans la promotion et la mise en œuvre de pratiques inclusives pour mieux répondre à la diversité des élèves et étudiants. Il examine également le rôle des élèves, des étudiants et des parents dans ce processus de transformation.
• L'analyse des pratiques professionnelles dans des contextes éducatifs caractérisés par une grande diversité et des besoins d'inclusion variés.
• L'exploration des enjeux systémiques et systématiques qui entravent la mise en place de pratiques inclusives, tels que les mécanismes d'exclusion, le racisme, les systèmes d'oppression, le colonialisme, les contraintes institutionnelles ou structurelles, etc., ainsi que leurs impacts sur le travail des acteurs scolaires et leurs perceptions.
• Les différentes approches pédagogiques en matière d'inclusion.
• La formation initiale et continue en matière d'éducation inclusive, en mettant l'accent sur les outils, les approches et la collaboration avec les établissements scolaires.

Responsables du pôle

Photo de Rola Koubeissy

Rola Koubeissy

Université de Montréal
Photo de Mélissa Bissonnette

Mélissa Bissonnette

Université du Québec à Montréal

Membres chercheurs

Membres étudiants

Pôle de recherche en éducation physique et à la santé

Le pôle de recherche en éducation physique et à la santé (EPS) a pour but de développer : 1) un processus de productions scientifiques complémentaires portant sur la profession enseignante en EPS et 2) une programmation scientifique répondant aux besoins du milieu professionnel.
D’une part, la recherche scientifique menée actuellement au Québec et portant sur la profession enseignante en EPS s'inscrit dans des actions relativement individuelles, mais encore peu structurées à l'échelle collective et inter-universitaire. Ainsi, le pôle de recherche assure une forme de coordination permettant d'éviter de potentielles redondances et d'encourager des travaux novateurs.

D’autre part, ce pôle de recherche est directement implanté au sein du Réseau en éducation physique et à la santé (REPS), lequel a été créé en 2022 à la suite d’une subvention reçue par le ministère de l’Enseignement supérieur. Le REPS a pour but d’opérer une mutualisation des ressources dans le domaine de l’EPS québécoise afin de répondre aux besoins de formation des milieux de pratiques et universitaires. Ainsi, c’est par cette collaboration qu’il est possible d’établir une programmation scientifique répondant aux besoins identifiés auprès des milieux de pratiques et universitaires.

Enfin, comme la recherche scientifique portant sur la profession enseignante en EPS au Québec tend à s’internationaliser au fur et à mesure des années, grâce à un nombre croissant de collaborations, il semble raisonnable de croire que la création de ce pôle de recherche renforcera ce mouvement de collaboration internationale.

Pour assurer l’animation scientifique de ce pôle de recherche, nous envisageons différentes actions, à savoir : 1) poursuivre l’organisation d’un symposium portant sur l’EPS dans le cadre du colloque annuel du CRIFPE; 2) préparer une première demande de financement de recherche en lien avec un chantier spécifique à l’hétérogénéité des élèves; 3) créer une activité de réseautage pour les personnes étudiantes inscrites aux cycles supérieurs et 4) proposer un numéro thématique en lien avec la profession enseignante en EPS dans la revue Formation et profession.

Responsables du pôle

Photo de Sylvain Turcotte

Sylvain Turcotte

Université de Sherbrooke
Photo de Jonathan Chevrier

Jonathan Chevrier

Université Laval

Membres chercheurs

Membres étudiants

Pôle de recherche sur les didactiques en éducation

Depuis plus de vingt-cinq ans, le visage du CRIFPE s’est progressivement modifié avec l’émergence d’un nouvel angle d’analyse didactique de la formation et de la profession enseignante sous l’enseigne des savoirs et des compétences disciplinaires. Le champ des didactiques s’intéresse à la façon dont les savoirs issus des disciplines savantes sont disciplinarisés et transposés dans la sphère scolaire pour être transformés en curriculum puis en objets d’enseignement et d’apprentissage.

Pour leur part, les chercheuses et chercheurs en didactique au sein du CRIFPE s’inscrivent dans une grande variété de champs disciplinaires, ce qui crée un effet d’éclatement. Ils ont néanmoins un intérêt scientifique commun autour du rôle des savoirs et compétences de leur disciplines dans la formation à l’enseignement, la pratique de l’enseignement, ainsi que dans la façon dont les élèves apprennent dans leur discipline, les difficultés spécifiques auxquelles ils se butent.

Pour fédérer les didacticiennes et les didacticiens autour d’un pôle de recherche qui puisse renforcer la synergie entre les membres du CRIFPE et contribuer à l’avancement des savoirs sur la profession enseignante, notre projet de pôle de recherche doit transcender les didactiques disciplinaires, mettre en commun les perspectives dans une approche interdisciplinaire pour rallier les questions que toutes et tous se posent au sujet de la spécificité disciplinaire des contenus à enseigner et à apprendre et sur la façon dont cette spécificité dessine l’acte d’enseigner et d’apprendre. En d’autres mots, quelles sont les questions spécifiques aux contenus disciplinaires qui unissent les didacticiennes et les didacticiens qui étudient la profession enseignante? Il s’agit de construire un horizon de mise en commun qui dégagerait des points de convergence et même des zones de collaboration scientifique dans les questions de recherche que se posent les didacticiennes et les didacticiens de toutes les disciplines. Pour récupérer une image connue, c’est sous l’angle du pôle « Savoirs » que nous proposons d’étudier le triangle didactique, la relation éducative, en nous focalisant sur les questions communes aux différentes didactiques.

Responsables du pôle

Photo de Érick Falardeau

Érick Falardeau

Université Laval
Photo de David Lefrançois

David Lefrançois

Université du Québec en Outaouais
Photo de Sivane Hirsch

Sivane Hirsch

Université Laval

Membres chercheurs

Pôle de recherche sur le numérique en éducation

Au cours des cinq dernières années, différents gouvernements ont adopté des référentiels de compétences numériques (CN) et se sont positionnés plus précisément sur ce que doivent apprendre les personnes pour participer activement à la vie démocratique et au marché de l’emploi. Le Québec s’est doté d’un Cadre de référence de la compétence numérique en 2019 (MÉES, 2019) en misant sur des compétences de haut niveau, dont la citoyenneté numérique, la création, la collaboration, la créativité, la résolution de problèmes, la pensée critique et l’innovation. Un des points communs des référentiels des dernières années est le décloisonnement des habiletés informatiques pour les développer aux côtés d’habiletés sociales avec une préoccupation pour l’éthique et la citoyenneté. Entre 2014 et 2020, la proportion d’écoles fournissant du matériel informatique à son personnel enseignant est passée de 50% à 95% (Académie de la transformation numérique, 2020). Selon la même étude, la proportion d’écoles dont toutes les classes bénéficient d’une connexion Internet est passée de 88% à 97%. Ces transformations s’actualisent autant dans la classe qu’en dehors, et s’immiscent dans la relation élèves-enseignant à plusieurs niveaux (gestion de classe, stratégies d’enseignement, matériel didactique, didactiques des disciplines, etc.). Les enjeux du numérique sont multiples et complexes : ils s’inscrivent dans une réalité disciplinaire (mathématiques, français, univers social, etc.), ils sont conditionnels à une variété d’outils (réalité virtuelle, tablettes, robots, etc.), ils dépendent d’enjeux éthiques et sociétaux (données personnelles, temps d’écran, etc.) et ils rendent la classe poreuse (comodalité, hybridité, etc.). Cela transforme la classe, les pratiques des enseignants, le rapport aux savoirs, etc. Le pôle revêt une importance stratégique pour le CRIFPE, puisque le MÉQ a déjà confié, et confie toujours, à plusieurs des membres de l’équipe, des mandats sur le numérique en éducation dans une variété de contextes. Les membres de l’équipe chercheront ainsi à rapprocher la recherche scientifique des milieux de pratique (recherche collaborative, recherche-action, recherche-développement, etc.), en proposant une programmation de recherche rigoureuse qui permet d’organiser la recherche du domaine de manière innovante et complémentaire.

Responsables du pôle

Photo de Normand Roy

Normand Roy

Université de Montréal
Photo de Simon Collin

Simon Collin

Université du Québec à Montréal

Membres chercheurs